Tous les tests
Heel Rise test
TEST

Heel Rise test

Évaluation cheville et pied
L’objectif de ce test

Le Heel Rise test est souvent utilisé dans la pratique clinique et la recherche pour évaluer la force et l'endurance des fléchisseurs plantaires.
Parmi ses nombreuses applications, les résultats de ce test ont été utilisés pour déterminer l'efficacité du traitement après une rupture du tendon d'Achille (Horstmann et al. 2012) et les effets des programmes d'exercices sur la fonction chez les personnes âgées (Farinatti et al. 2013).
Les résultats de ce test ont également été associés au taux de survie des patients sous traitement de substitution rénal (Hellberg et al. 2014), à la gravité de la maladie cardiovasculaire (Kröönström et al. 2014) et à la présence de blessures musculo-squelettiques des membres inférieurs (Silbernagel et al. 2006).

Vidéo du test
Exécution du test

Avant de démarrer le test, le patient sera invité à effectuer une session d’échauffement de 10 minutes de marche rapide ou de jogging léger suivi d’une série de 10 répétitions sous-maximales de montées de talons debout. Une session de familiarisation sera ensuite effectuée au cours de laquelle le thérapeute pourra donner les feedback nécessaires à la bonne exécution du test. Le test commencera après une période de repos de 2 minutes.
Pour réaliser le test, le patient est autorisé à porter ses chaussures de sport ou de marche habituelles. Pour améliorer son équilibre, il se place face au mur, les bras tendus à hauteur d’épaules, et vient le toucher avec le bout des doigts sans prendre appui dessus. Le genou de la jambe testée est tendu et la hanche controlatérale est à angle droit devant lui.

Le patient doit monter sur la pointe des pieds le plus haut possible puis descendre sur un rythme constant pendant un maximum de répétitions, tout en gardant le genou tendu et le dos droit. Dans la littérature, les auteurs utilisent souvent un métronome avec un rythme de 60 battements/min. Au premier battement, le patient lève le talon le plus haut possible, puis au second battement le patient abaisse le talon jusqu’au sol. Le test se termine si le patient arrête le test, s’il ne remonte plus à la moitié de la hauteur attendue, s’il ne respecte plus le rythme du métronome, s’il ne garde plus la position de son genou ou du tronc ou s’il place un appui trop important sur le mur.

Le patient aura le droit à une consigne verbale afin de corriger sa position avant de voir le test se terminer. Le nombre de répétitions correctement effectuées sera compté pour chaque jambe et servira de résultat final pour ce test.

Valeur clinique

Bien que le membre controlatéral soit souvent utilisé comme référence pour la comparaison des scores cliniques, ça ne reflète pas toujours une fonction optimale s’il existe des déficits bilatéraux, des blessures antérieures ou en fonction de certains groupes de population (par exemple, les athlètes et les personnes âgées).
Pour ces raisons, il est important de disposer de valeurs normatives auxquelles les résultats cliniques peuvent être comparés. En 2017, Hébert-Losier et al ont chercher à connaitre les normes du Heel Rise Test en fonction de l’âge, du sexe, du niveau d’activité physique et de l’IMC (Hébert-Losier et al. 2017).
Globalement, les auteurs ont rapporté que l'âge avancé, le sexe féminin et le faible niveau d'activité physique ont un effet négatif sur le résultat du Heel Rise test.
Par exemple ce tableau donne un aperçu des différentes estimations des valeurs normatives de répétitions lors du Heel Rise Test en fonction du sexe et pour chaque décennie de la vie de 20 à 80 ans.
Il est intéressant de constater que bien que les hommes aient généralement effectué un plus grand nombre de répétitions du lever de talon que les femmes, les femmes plus âgées ont obtenu de meilleurs résultats que les hommes après 60 ans.

Compte tenu de la grande fiabilité de ce test, il peut être utilisé pour suivre les performances dans le temps puisque des changements dans les résultats du Heel Rise test sont susceptibles d'indiquer des changements dans la capacité fonctionnelle du patient. A noter que l'erreur de mesure typique pour ce test est d'environ deux répétitions (Möller et al. 2005). Autrement dit, si d’une semaine à l’autre le patient diminue ou augmente d’une seule ou de 2 répétitions, il y a fort à parier que ce changement soit lié à une erreur de mesure plutôt qu’à un changement significatif.


Bibliographie

Farinatti, Paulo T. V., Amandio A. R. Geraldes, Martim F. Bottaro, Maria Verônica I. C. Lima, Rodrigo B. Albuquerque, et Steve J. Fleck. « Effects of Different Resistance Training Frequencies on the Muscle Strength and Functional Performance of Active Women Older than 60 Years ». Journal of Strength and Conditioning Research 27, no 8 (août 2013): 2225‑34.

Hébert-Losier, K., C. Wessman, M. Alricsson, et U. Svantesson. « Updated Reliability and Normative Values for the Standing Heel-Rise Test in Healthy Adults ». Physiotherapy 103, no 4 (1 décembre 2017): 446‑52.

Hébert-Losier, Kim, Richard J. Newsham-West, Anthony G. Schneiders, and S. John Sullivan. “Raising the Standards of the Calf-Raise Test: A Systematic Review.” Journal of Science and Medicine in Sport 12, no. 6 (November 2009): 594–602.

Hellberg, Matthias, Eva Maria Wiberg, Ole Simonsen, Peter Höglund, et Naomi Clyne. « Small Distal Muscles and Balance Predict Survival in End-Stage Renal Disease ». Nephron. Clinical Practice 126, no 3 (2014): 116‑23.

Horstmann, T., C. Lukas, J. Merk, T. Brauner, et A. Mündermann. « Deficits 10-Years after Achilles Tendon Repair ». International Journal of Sports Medicine 33, no 6 (juin 2012): 474‑79.

Kröönström, Linda Ashman, Linda Johansson, Anna-Klara Zetterström, Mikael Dellborg, Peter Eriksson, et Åsa Cider. « Muscle Function in Adults with Congenital Heart Disease ». International Journal of Cardiology 170, no 3 (1 janvier 2014): 358‑63.

Lunsford, Brenda Rae, and Jacquelin Perry. “The Standing Heel-Rise Test for Ankle Plantar Flexion: Criterion for Normal.” Physical Therapy 75, no. 8 (August 1, 1995): 694–98.

Silbernagel, Karin Grävare, Alexander Gustavsson, Roland Thomeé, et Jon Karlsson. « Evaluation of Lower Leg Function in Patients with Achilles Tendinopathy ». Knee Surgery, Sports Traumatology, Arthroscopy: Official Journal of the ESSKA 14, no 11 (novembre 2006): 1207‑17.

Sman, Amy, Claire Hiller, Adam Imer, Aldrin Ocsing, Joshua Burns, and Kathryn Refshauge. “Design and Reliability of a Novel Heel Rise Test Measuring Device for Plantarflexion Endurance.” BioMed Research International 2014 (April 30, 2014): 391646.

Modules associés

Échelles et scores

FASH-F : Functional Assessment Scale for Acute Hamstring Injuries (version française)
Illimité
VISA-H : Victorian Institue of Sport Assessment Scale for Proximal Hamstring Tendinopathy
Illimité
Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis (optionnel mais apprécié 🙂  🙏)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
Tous les tests
Heel Rise test
TEST

Heel Rise test

Évaluation cheville et pied
L’objectif de ce test

Le Heel Rise test est souvent utilisé dans la pratique clinique et la recherche pour évaluer la force et l'endurance des fléchisseurs plantaires.
Parmi ses nombreuses applications, les résultats de ce test ont été utilisés pour déterminer l'efficacité du traitement après une rupture du tendon d'Achille (Horstmann et al. 2012) et les effets des programmes d'exercices sur la fonction chez les personnes âgées (Farinatti et al. 2013).
Les résultats de ce test ont également été associés au taux de survie des patients sous traitement de substitution rénal (Hellberg et al. 2014), à la gravité de la maladie cardiovasculaire (Kröönström et al. 2014) et à la présence de blessures musculo-squelettiques des membres inférieurs (Silbernagel et al. 2006).

Vidéo du test
Exécution du test

Avant de démarrer le test, le patient sera invité à effectuer une session d’échauffement de 10 minutes de marche rapide ou de jogging léger suivi d’une série de 10 répétitions sous-maximales de montées de talons debout. Une session de familiarisation sera ensuite effectuée au cours de laquelle le thérapeute pourra donner les feedback nécessaires à la bonne exécution du test. Le test commencera après une période de repos de 2 minutes.
Pour réaliser le test, le patient est autorisé à porter ses chaussures de sport ou de marche habituelles. Pour améliorer son équilibre, il se place face au mur, les bras tendus à hauteur d’épaules, et vient le toucher avec le bout des doigts sans prendre appui dessus. Le genou de la jambe testée est tendu et la hanche controlatérale est à angle droit devant lui.

Le patient doit monter sur la pointe des pieds le plus haut possible puis descendre sur un rythme constant pendant un maximum de répétitions, tout en gardant le genou tendu et le dos droit. Dans la littérature, les auteurs utilisent souvent un métronome avec un rythme de 60 battements/min. Au premier battement, le patient lève le talon le plus haut possible, puis au second battement le patient abaisse le talon jusqu’au sol. Le test se termine si le patient arrête le test, s’il ne remonte plus à la moitié de la hauteur attendue, s’il ne respecte plus le rythme du métronome, s’il ne garde plus la position de son genou ou du tronc ou s’il place un appui trop important sur le mur.

Le patient aura le droit à une consigne verbale afin de corriger sa position avant de voir le test se terminer. Le nombre de répétitions correctement effectuées sera compté pour chaque jambe et servira de résultat final pour ce test.

Valeur clinique

Bien que le membre controlatéral soit souvent utilisé comme référence pour la comparaison des scores cliniques, ça ne reflète pas toujours une fonction optimale s’il existe des déficits bilatéraux, des blessures antérieures ou en fonction de certains groupes de population (par exemple, les athlètes et les personnes âgées).
Pour ces raisons, il est important de disposer de valeurs normatives auxquelles les résultats cliniques peuvent être comparés. En 2017, Hébert-Losier et al ont chercher à connaitre les normes du Heel Rise Test en fonction de l’âge, du sexe, du niveau d’activité physique et de l’IMC (Hébert-Losier et al. 2017).
Globalement, les auteurs ont rapporté que l'âge avancé, le sexe féminin et le faible niveau d'activité physique ont un effet négatif sur le résultat du Heel Rise test.
Par exemple ce tableau donne un aperçu des différentes estimations des valeurs normatives de répétitions lors du Heel Rise Test en fonction du sexe et pour chaque décennie de la vie de 20 à 80 ans.
Il est intéressant de constater que bien que les hommes aient généralement effectué un plus grand nombre de répétitions du lever de talon que les femmes, les femmes plus âgées ont obtenu de meilleurs résultats que les hommes après 60 ans.

Compte tenu de la grande fiabilité de ce test, il peut être utilisé pour suivre les performances dans le temps puisque des changements dans les résultats du Heel Rise test sont susceptibles d'indiquer des changements dans la capacité fonctionnelle du patient. A noter que l'erreur de mesure typique pour ce test est d'environ deux répétitions (Möller et al. 2005). Autrement dit, si d’une semaine à l’autre le patient diminue ou augmente d’une seule ou de 2 répétitions, il y a fort à parier que ce changement soit lié à une erreur de mesure plutôt qu’à un changement significatif.


Bibliographie

Farinatti, Paulo T. V., Amandio A. R. Geraldes, Martim F. Bottaro, Maria Verônica I. C. Lima, Rodrigo B. Albuquerque, et Steve J. Fleck. « Effects of Different Resistance Training Frequencies on the Muscle Strength and Functional Performance of Active Women Older than 60 Years ». Journal of Strength and Conditioning Research 27, no 8 (août 2013): 2225‑34.

Hébert-Losier, K., C. Wessman, M. Alricsson, et U. Svantesson. « Updated Reliability and Normative Values for the Standing Heel-Rise Test in Healthy Adults ». Physiotherapy 103, no 4 (1 décembre 2017): 446‑52.

Hébert-Losier, Kim, Richard J. Newsham-West, Anthony G. Schneiders, and S. John Sullivan. “Raising the Standards of the Calf-Raise Test: A Systematic Review.” Journal of Science and Medicine in Sport 12, no. 6 (November 2009): 594–602.

Hellberg, Matthias, Eva Maria Wiberg, Ole Simonsen, Peter Höglund, et Naomi Clyne. « Small Distal Muscles and Balance Predict Survival in End-Stage Renal Disease ». Nephron. Clinical Practice 126, no 3 (2014): 116‑23.

Horstmann, T., C. Lukas, J. Merk, T. Brauner, et A. Mündermann. « Deficits 10-Years after Achilles Tendon Repair ». International Journal of Sports Medicine 33, no 6 (juin 2012): 474‑79.

Kröönström, Linda Ashman, Linda Johansson, Anna-Klara Zetterström, Mikael Dellborg, Peter Eriksson, et Åsa Cider. « Muscle Function in Adults with Congenital Heart Disease ». International Journal of Cardiology 170, no 3 (1 janvier 2014): 358‑63.

Lunsford, Brenda Rae, and Jacquelin Perry. “The Standing Heel-Rise Test for Ankle Plantar Flexion: Criterion for Normal.” Physical Therapy 75, no. 8 (August 1, 1995): 694–98.

Silbernagel, Karin Grävare, Alexander Gustavsson, Roland Thomeé, et Jon Karlsson. « Evaluation of Lower Leg Function in Patients with Achilles Tendinopathy ». Knee Surgery, Sports Traumatology, Arthroscopy: Official Journal of the ESSKA 14, no 11 (novembre 2006): 1207‑17.

Sman, Amy, Claire Hiller, Adam Imer, Aldrin Ocsing, Joshua Burns, and Kathryn Refshauge. “Design and Reliability of a Novel Heel Rise Test Measuring Device for Plantarflexion Endurance.” BioMed Research International 2014 (April 30, 2014): 391646.

Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis à propos de ce test (optionnel)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
This is some text inside of a div block.

Passez en Illimité

Passez dès maintenant en abonnement ILLIMITÉ pour accéder à ce test
Sans engagement
Déductible des frais professionnels
Nous répondons en quelques minutes

Ils utilisent Fullphysio, Ils témoignent

Peggy G.
Kinésithérapeute libérale
Je suis kiné depuis 24 ans, il est utile et indispensable de revoir les fondamentaux étayés par les nouvelles données scientifiques. Fullphysio est devenu un partenaire de travail efficace pour être toujours au top en un minimum de temps! la plateforme est facile d'utilisation, les fiche synthétisent parfaitement bien ce qui est essentiel à notre pratique quotidienne, de l'anatomie en passant par la biomécanique, le bilan diagnostic, le traitement et la bibliographie. belle et découverte et j'attend toujours avec impatience les nouveaux modules! Merci à toute l'équipe.
Emma U.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio constitue une base de données forte utile que j'utilise régulièrement dans ma pratique"
Justine D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est à coup sûr un outil qui m'est utile dans ma formation continue grâce aux quiz, vidéos, synthèses et modules"
Julien C.
Kinésithérapeute libéral
"Je suis kiné libéral depuis peu et j'ai découvert Fullphysio il y a quelques mois. Cette plateforme est constituée de superbes modules très complets et des fiches synthèses qui permettent en un coup d'œil de revoir les fondamentaux de certaines pathologies ! C'est un nouvel outil que j'utilise au quotidien, et qui m'aide à développer mes connaissances théoriques et pratiques, grâce aux vidéos de tests et d'exercices. Enfin chez Fullphysio votre voix compte ! Vous pouvez voter pour les prochains thèmes que vous aimeriez voir sortir. Merci à l'équipe de Fullphysio toujours à l'écoute, et qui nous facilite le travail au quotidien."
Marie P.
Étudiante kiné en 4ème année
"Je cherche à me préparer dès maintenant aux spécificités de ma future pratique professionnelle de kiné libéral. Fullphysio est un excellent moyen d’approfondir mes connaissances à propos de pathologies que je rencontrerai. Ce qui me plaît particulièrement dans Fullphysio est la manière dont sont élaborés les modules. Cela me permet de m’y retrouver très facilement et de me projeter de manière plus concrète dans la prise en charge de patients. De plus, toutes ces ressources sont établies à partir de données récentes et proviennent de sources scientifiques fiables."
Rémy M
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio m’a permis de développer beaucoup de connaissances qui étaient lointaines pour moi au niveau des pathologies ainsi qu’au niveau traitements. La qualité de l’enseignement et les exercices adaptés à chaque type de pathologie permettent un apprentissage total. Fullphysio me facilite vraiment la vie car toutes les informations sont basées sur l’évidence donc ça me permet de lire directement sans avoir à chercher par mes propres moyens. Fullphysio est une plateforme complète, interactive et très ludique avec les quiz pour se tester, l’accès aux différentes vidéos, aux différents tests qui permettent d’éliminer ou d’argumenter les différentes pathologies que peut avoir notre patient."
Arthur P.
Étudiant kiné en 4ème année
"En tant qu’étudiant en 4ème année et futur professionnel, Fullphysio m’aide à organiser mes séances, revoir mes pathologies et avoir des exemples d’exercices à adapter dans ma prise en charge avec mon patient. Je gagne beaucoup de temps avec des fiches claires et synthétiques ! On ressent beaucoup de travail derrière chaque module ! Je recommande !"
Simon G
Kinésithérapeute libéral
"Afin d’être mieux préparé à prendre en charge une pathologie bien spécifique, je n’hésite pas à consulter fullphysio.io"
Antonio B.
Étudiant kiné en 4ème année
Je suis étudiant en 4ème année, avec Fullphysio j'ai de quoi enrichir mes connaissances sur plein de sujets variés. Les modules sont hypers intéressants et à la page de l'actualité. Avec Fullphysio je gagne du temps dans mes révisions. L'équipe est très professionnelle et à l'écoute !
Julie D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est une plateforme très pratique qui regroupe beaucoup d’informations. Elle est très bien organisée, par thème et facile à utiliser. À souligner également le chouette suivi de la part de l'équipe"
Paloma M.
Étudiante kiné en 2ème année
"Étant en seconde année de kiné et voulant compléter mon enseignement. Je m'appuie désormais tous les jours sur toutes les ressources que propose Fullphysio. Les synthèses sont complètes, simples et organisées, à l'image du site d'ailleurs. Ce qui me fait gagner un temps non négligeable ! Merci beaucoup du travail que vous fournissez."
Pierre H
Kinésithérapeute libéral
"La centralisation des informations proposée par Fullphysio m'a permis de gagner un temps précieux sur mon emploi du temps. Je pourrais difficilement m'en passer maintenant"
Émilie P.
Kinésithérapeute libéral
"Grâce à Fullphysio j’ai pu améliorer la prise en charge de mes patients très rapidement !”
Savanah H.
Kinésithérapeute libéral
“Fullphysio est devenu pour moi la façon idéale de tester et rafraîchir mes connaissance grâce aux nombreux outils mis à notre disposition"
Antoine P.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est un outil très intéressant pour tout kinésithérapeute désirant maintenir ses compétences à jour"
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

On nous pose souvent ces questions, on y répond !

À quelle fréquence sont ajoutées les ressources ?
Nous ajoutons de nouvelles ressources toutes les semaines. La conception de ces ressources nous demande un travail de recherche scientifique extrêmement important afin de vous fournir des contenus de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. 

Les modules et les fiches synthèses sont les ressources qui demandent le plus de préparation. Celles-ci sont ajoutées en moyenne tous les 15 jours.
Concernant les autres ressources, celles-ci sont ajoutées toutes les semaines.
Les ressources sont-elles régulièrement mises à jour ?
Absolument ! Nous veillons à mettre régulièrement à jour toutes nos ressources afin que vous restiez à la page et à la pointe de l'actualité en kinésithérapie.
Vous devez mettre beaucoup de temps pour créer les ressources, non ?
Toute l’équipe est mobilisée pour vous proposer des ressources de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. Nous travaillons chaque jour avec passion pour arriver à ce résultat !
Pour vous donner un ordre d'idée, pour un module et ses ressources associées, cela nous demande entre 5 à 10 jours de travail complet et 4 personnes mobilisées.

Beaucoup de travail pour nous, mais un gain de temps incroyable pour vous !
Puis-je démarrer avec un abonnement Découverte (gratuit) et passer en Illimité par la suite ?
Tout à fait ! Vous pouvez découvrir la plateforme à votre rythme avec l’abonnement Découverte qui est gratuit et passer en Illimité quand vous le souhaiterez.
Je veux souscrire à un abonnement Illimité. Comment utiliser mon code de parrainage ou mon code promo ?
Au moment où la fenêtre de paiement s’affiche vous avez simplement à cliquer sur “J’ai un code promotionnel” (voir ci-dessous) puis à indiquer votre code. La réduction sera appliquée.
Quels sont les moyens de paiements pour souscrire à un abonnement Illimité ?
Vous avez la possibilité de régler votre abonnement par carte bancaire via notre solution de paiement sécurisée Stripe.
Si je prends un abonnement Illimité mensuel, dois-je payer manuellement tous les mois ou c’est automatique ?
Votre abonnement se renouvelle automatiquement tous les mois. Vous n’avez rien à faire !
Les abonnements sont-ils vraiment sans engagement ?
Oui, les abonnements sont sans engagement. Vous avez la possibilité de résilier très facilement votre abonnement à tout moment en vous rendant sur votre Tableau de bord > Abonnement > annuler mon abonnement.
Comment modifier mon moyen de paiement ?
Rendez-vous sur votre Tableau de bord > Abonnement > Gérer mon abonnement & informations de paiement.
À qui s'adresse Fullphysio ?
Étudiants : Aux étudiants qui souhaitent gagner du temps dans la compréhension des pathologies étudiées en cours et appréhender de manière concrète les pathologies qu'ils traiteront en tant que kinésithérapeute !

Kinésithérapeutes : Aux kinés qui souhaitent gagner du temps dans la recherche d’informations essentielles à la bonne prise en charge de vos patients et qui veulent gagner en efficacité ainsi qu'en confiance dans leurs prises en charge.Aux kinés qui souhaitent perfectionner leurs compétences en permanence afin d’améliorer les résultats de leurs traitements.
NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS !
Fullphysio, c’est une équipe à votre service !
Pour toute demande contactez-nous par email ou par téléphone :
+33 7 80 99 74 37
contact@fullphysio.io

Ou posez-nous directement une question ici !

Nous avons reçu votre demande !
Oups ! Il semblerait qu'un champ du formulaire soit erroné !