Tous les tests
Navicular Drop Test
TEST

Navicular Drop Test

Évaluation cheville et pied
L’objectif de ce test

Le Navicular drop test est couramment utilisé pour quantifier l’importance de la pronation du pied chez les coureurs (Brody et al. 1982).

L'arche longitudinale médiale (ALM) du pied est liée à l'absorption des chocs et à la transmission des forces en position debout et pendant la marche (Fiolkowski et al. 2003). Cette arche présente des variabilités structurelles d’un individu à l’autre (Menz et al. 2013). Des changements de sa hauteur peuvent modifier la répartition de la pression plantaire (Jonely et al. 2011) et affecter l'absorption des forces,(Subotnick. 1985) l'activité musculaire, (Murley et al. 2009 ; Telfer et al. 2013 ; Denyer et al. 2013) la stabilité, (Cote et al. 2005) et la marche (Goffar et al. 2013 ; Buldt et al. 2015).  

Plusieurs modifications des alignements des membres inférieurs, notamment la pronation sous-talienne (Franco. 1987), la rotation interne du tibia (Tiberio et al. 1987), le genu recurvatum (Nguyen et al. 2009) et la laxité antérieure du genou (Shultz et al. 2009 ; Shultz et al. 2012) ont été associés à une arche longitudinale médiale plus basse.

Certaines recherches ont trouvé une corrélation entre une pronation excessive du pied et des blessures dues à une surcharge du membre inférieur (Chuter et al. 2012) comme par exemple le syndrome de stress du tibia médial, aussi appelé périostite, ou encore le syndrome fémoro-patellaire.
Les techniques cliniques permettant d’évaluer la pronation du pied incluent l’étude de la position de l’os naviculaire qui est considéré comme une structure de soutien de l’arche longitudinale médiale (Franco. 1987).

Le navicular drop test décrit par Brody (Brody et al. 1982) en 1982, est l'un des tests cliniques les plus couramment utilisés pour étudier l’arche longitudinale médiale (Nguyen et al. 2009 ; Shultz et al. 2006). Il identifie la différence entre la hauteur de la tubérosité naviculaire dans l'articulation sous-talienne en position neutre et en position détendue de l'articulation sous-talienne (Brody et al. 1982). Des valeurs élevées du Navicular drop test sont associées à une pronation subtalaire et à une arche longitudinale médiale plus basse. A l’inverse, des valeurs faibles du Navicular drop test sont associées à une supination subtalaire et à une arche longitudinale médiale élevée (Brody et al. 1982)

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser le test, le patient se tient debout, pieds nus, et le thérapeute marque la tubérosité du naviculaire. Les aspects latéraux et médiaux du dôme talien du pied sont palpés avec le pouce sur le sinus du tarse et l'index sur la partie antéro-interne du dôme talien. Le thérapeute place ensuite le talus dans une position neutre, autrement dit jusqu’à ce que les 2 dépressions ressenties sous les doigts soient égales. L'articulation sous-talienne étant en position neutre, la distance entre la tubérosité naviculaire et le sol est mesurée, en millimètres, à l'aide d'une règle. Le même processus est répété en charge, en mesurant à nouveau la hauteur de la tubérosité naviculaire. Le Navicular drop test correspond à la différence de hauteur de la tubérosité du naviculaire entre les deux mesures. De nombreux cliniciens choisissent également d'effectuer ce test en marquant la position de début et de fin du naviculaire sur une feuille placée le long du bord intérieur du pied, puis en mesurant le changement avec une règle.
Il a été rapporté qu’une différence de moins de 5 mm (Langley et al. 2016) correspondrait à un pied en supination, qu’une différence comprise entre 5 et 9 mm ou 6 et 8 mm (Shrader et al. 2005) correspondrait à un pied neutre et on parlerait d’un pied en pronation pour des différences supérieures à 9 ou 10 mm (Brody et al. 1982 ; Mueller et al. 1993).  

Valeur clinique

En 2018, Zuil-Escobar et al ont indiqué dans leur étude que le Navicular drop test est un test reproductible, valide et simple pour évaluer la hauteur de l’arche longitudinale médiale.

Bibliographie

Buldt, Andrew K., Pazit Levinger, George S. Murley, Hylton B. Menz, Christopher J. Nester, et Karl B. Landorf. « Foot Posture Is Associated with Kinematics of the Foot during Gait: A Comparison of Normal, Planus and Cavus Feet ». Gait & Posture 42, no 1 (juin 2015): 42‑48.

Brody, D. M. « Techniques in the Evaluation and Treatment of the Injured Runner ». The Orthopedic Clinics of North America 13, no 3 (juillet 1982): 541‑58.

Chuter, Vivienne H., et Xanne A. K. Janse de Jonge. « Proximal and Distal Contributions to Lower Extremity Injury: A Review of the Literature ». Gait & Posture 36, no 1 (mai 2012): 7‑15.

Cote, Karen P., Michael E. Brunet, Bruce M. Gansneder, et Sandra J. Shultz. « Effects of Pronated and Supinated Foot Postures on Static and Dynamic Postural Stability ». Journal of Athletic Training 40, no 1 (mars 2005): 41‑46.

Fiolkowski, Paul, Denis Brunt, Mark Bishop, Raymund Woo, et MaryBeth Horodyski. « Intrinsic Pedal Musculature Support of the Medial Longitudinal Arch: An Electromyography Study ». The Journal of Foot and Ankle Surgery: Official Publication of the American College of Foot and Ankle Surgeons 42, no 6 (décembre 2003): 327‑33.

Franco, A. H. « Pes Cavus and Pes Planus. Analyses and Treatment ». Physical Therapy 67, no 5 (mai 1987): 688‑94.

Goffar, Stephen L., Rett J. Reber, Bryan C. Christiansen, Robert B. Miller, Jacob A. Naylor, Brittany M. Rodriguez, Michael J. Walker, et Deydre S. Teyhen. « Changes in Dynamic Plantar Pressure during Loaded Gait ». Physical Therapy 93, no 9 (septembre 2013): 1175‑84.

Jonely, Holly, Jean-Michel Brismée, Phillip S. Sizer, et C. Roger James. « Relationships between Clinical Measures of Static Foot Posture and Plantar Pressure during Static Standing and Walking ». Clinical Biomechanics (Bristol, Avon) 26, no 8 (octobre 2011): 873‑79.

Langley, Ben, Mary Cramp, et Stewart C. Morrison. « Clinical measures of static foot posture do not agree ». Journal of Foot and Ankle Research 9 (1 décembre 2016): 45.

Menz, Hylton B., Alyssa B. Dufour, Jody L. Riskowski, Howard J. Hillstrom, et Marian T. Hannan. « Association of Planus Foot Posture and Pronated Foot Function with Foot Pain: The Framingham Foot Study ». Arthritis Care & Research 65, no 12 (décembre 2013): 1991‑99.

Mueller, M. J., J. V. Host, et B. J. Norton. « Navicular Drop as a Composite Measure of Excessive Pronation ». Journal of the American Podiatric Medical Association 83, no 4 (avril 1993): 198‑202.

Nguyen, Anh-Dung, Michelle C. Boling, Beverly Levine, et Sandra J. Shultz. « Relationships between Lower Extremity Alignment and the Quadriceps Angle ». Clinical Journal of Sport Medicine: Official Journal of the Canadian Academy of Sport Medicine 19, no 3 (mai 2009): 201‑6.

Shrader, Joseph A., John M. Popovich, G. Chris Gracey, et Jerome V. Danoff. « Navicular Drop Measurement in People with Rheumatoid Arthritis: Interrater and Intrarater Reliability ». Physical Therapy 85, no 7 (juillet 2005): 656‑64.

Shultz, Sandra J., William N. Dudley, et Yanfang Kong. « Identifying Multiplanar Knee Laxity Profiles and Associated Physical Characteristics ». Journal of Athletic Training 47, no 2 (2012): 159‑69.

Shultz, Sandra J., Anh-Dung Nguyen, et Beverly J. Levine. « The Relationship Between Lower Extremity Alignment Characteristics and Anterior Knee Joint Laxity ». Sports Health 1, no 1 (janvier 2009): 54‑60.

Subotnick, S. I. « The Biomechanics of Running. Implications for the Prevention of Foot Injuries ». Sports Medicine (Auckland, N.Z.) 2, no 2 (avril 1985): 144‑53.

Tiberio, D. « The Effect of Excessive Subtalar Joint Pronation on Patellofemoral Mechanics: A Theoretical Model ». The Journal of Orthopaedic and Sports Physical Therapy 9, no 4 (1987): 160‑65.

Zuil-Escobar, Juan Carlos, Carmen Belén Martínez-Cepa, Jose Antonio Martín-Urrialde, et Antonia Gómez-Conesa. « Medial Longitudinal Arch: Accuracy, Reliability, and Correlation Between Navicular Drop Test and Footprint Parameters ». Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics 41, no 8 (octobre 2018): 672‑79.

Modules associés

Échelles et scores

Foot and Ankle Ability Measure (FAAM)
Illimité
Ankle Function Score d’après De Bie (1997)
Illimité
FABQ : Fear-Avoidance Beliefs Questionnaire
Illimité
Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis (optionnel mais apprécié 🙂  🙏)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
Tous les tests
Navicular Drop Test
TEST

Navicular Drop Test

Évaluation cheville et pied
L’objectif de ce test

Le Navicular drop test est couramment utilisé pour quantifier l’importance de la pronation du pied chez les coureurs (Brody et al. 1982).

L'arche longitudinale médiale (ALM) du pied est liée à l'absorption des chocs et à la transmission des forces en position debout et pendant la marche (Fiolkowski et al. 2003). Cette arche présente des variabilités structurelles d’un individu à l’autre (Menz et al. 2013). Des changements de sa hauteur peuvent modifier la répartition de la pression plantaire (Jonely et al. 2011) et affecter l'absorption des forces,(Subotnick. 1985) l'activité musculaire, (Murley et al. 2009 ; Telfer et al. 2013 ; Denyer et al. 2013) la stabilité, (Cote et al. 2005) et la marche (Goffar et al. 2013 ; Buldt et al. 2015).  

Plusieurs modifications des alignements des membres inférieurs, notamment la pronation sous-talienne (Franco. 1987), la rotation interne du tibia (Tiberio et al. 1987), le genu recurvatum (Nguyen et al. 2009) et la laxité antérieure du genou (Shultz et al. 2009 ; Shultz et al. 2012) ont été associés à une arche longitudinale médiale plus basse.

Certaines recherches ont trouvé une corrélation entre une pronation excessive du pied et des blessures dues à une surcharge du membre inférieur (Chuter et al. 2012) comme par exemple le syndrome de stress du tibia médial, aussi appelé périostite, ou encore le syndrome fémoro-patellaire.
Les techniques cliniques permettant d’évaluer la pronation du pied incluent l’étude de la position de l’os naviculaire qui est considéré comme une structure de soutien de l’arche longitudinale médiale (Franco. 1987).

Le navicular drop test décrit par Brody (Brody et al. 1982) en 1982, est l'un des tests cliniques les plus couramment utilisés pour étudier l’arche longitudinale médiale (Nguyen et al. 2009 ; Shultz et al. 2006). Il identifie la différence entre la hauteur de la tubérosité naviculaire dans l'articulation sous-talienne en position neutre et en position détendue de l'articulation sous-talienne (Brody et al. 1982). Des valeurs élevées du Navicular drop test sont associées à une pronation subtalaire et à une arche longitudinale médiale plus basse. A l’inverse, des valeurs faibles du Navicular drop test sont associées à une supination subtalaire et à une arche longitudinale médiale élevée (Brody et al. 1982)

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser le test, le patient se tient debout, pieds nus, et le thérapeute marque la tubérosité du naviculaire. Les aspects latéraux et médiaux du dôme talien du pied sont palpés avec le pouce sur le sinus du tarse et l'index sur la partie antéro-interne du dôme talien. Le thérapeute place ensuite le talus dans une position neutre, autrement dit jusqu’à ce que les 2 dépressions ressenties sous les doigts soient égales. L'articulation sous-talienne étant en position neutre, la distance entre la tubérosité naviculaire et le sol est mesurée, en millimètres, à l'aide d'une règle. Le même processus est répété en charge, en mesurant à nouveau la hauteur de la tubérosité naviculaire. Le Navicular drop test correspond à la différence de hauteur de la tubérosité du naviculaire entre les deux mesures. De nombreux cliniciens choisissent également d'effectuer ce test en marquant la position de début et de fin du naviculaire sur une feuille placée le long du bord intérieur du pied, puis en mesurant le changement avec une règle.
Il a été rapporté qu’une différence de moins de 5 mm (Langley et al. 2016) correspondrait à un pied en supination, qu’une différence comprise entre 5 et 9 mm ou 6 et 8 mm (Shrader et al. 2005) correspondrait à un pied neutre et on parlerait d’un pied en pronation pour des différences supérieures à 9 ou 10 mm (Brody et al. 1982 ; Mueller et al. 1993).  

Valeur clinique

En 2018, Zuil-Escobar et al ont indiqué dans leur étude que le Navicular drop test est un test reproductible, valide et simple pour évaluer la hauteur de l’arche longitudinale médiale.

Bibliographie

Buldt, Andrew K., Pazit Levinger, George S. Murley, Hylton B. Menz, Christopher J. Nester, et Karl B. Landorf. « Foot Posture Is Associated with Kinematics of the Foot during Gait: A Comparison of Normal, Planus and Cavus Feet ». Gait & Posture 42, no 1 (juin 2015): 42‑48.

Brody, D. M. « Techniques in the Evaluation and Treatment of the Injured Runner ». The Orthopedic Clinics of North America 13, no 3 (juillet 1982): 541‑58.

Chuter, Vivienne H., et Xanne A. K. Janse de Jonge. « Proximal and Distal Contributions to Lower Extremity Injury: A Review of the Literature ». Gait & Posture 36, no 1 (mai 2012): 7‑15.

Cote, Karen P., Michael E. Brunet, Bruce M. Gansneder, et Sandra J. Shultz. « Effects of Pronated and Supinated Foot Postures on Static and Dynamic Postural Stability ». Journal of Athletic Training 40, no 1 (mars 2005): 41‑46.

Fiolkowski, Paul, Denis Brunt, Mark Bishop, Raymund Woo, et MaryBeth Horodyski. « Intrinsic Pedal Musculature Support of the Medial Longitudinal Arch: An Electromyography Study ». The Journal of Foot and Ankle Surgery: Official Publication of the American College of Foot and Ankle Surgeons 42, no 6 (décembre 2003): 327‑33.

Franco, A. H. « Pes Cavus and Pes Planus. Analyses and Treatment ». Physical Therapy 67, no 5 (mai 1987): 688‑94.

Goffar, Stephen L., Rett J. Reber, Bryan C. Christiansen, Robert B. Miller, Jacob A. Naylor, Brittany M. Rodriguez, Michael J. Walker, et Deydre S. Teyhen. « Changes in Dynamic Plantar Pressure during Loaded Gait ». Physical Therapy 93, no 9 (septembre 2013): 1175‑84.

Jonely, Holly, Jean-Michel Brismée, Phillip S. Sizer, et C. Roger James. « Relationships between Clinical Measures of Static Foot Posture and Plantar Pressure during Static Standing and Walking ». Clinical Biomechanics (Bristol, Avon) 26, no 8 (octobre 2011): 873‑79.

Langley, Ben, Mary Cramp, et Stewart C. Morrison. « Clinical measures of static foot posture do not agree ». Journal of Foot and Ankle Research 9 (1 décembre 2016): 45.

Menz, Hylton B., Alyssa B. Dufour, Jody L. Riskowski, Howard J. Hillstrom, et Marian T. Hannan. « Association of Planus Foot Posture and Pronated Foot Function with Foot Pain: The Framingham Foot Study ». Arthritis Care & Research 65, no 12 (décembre 2013): 1991‑99.

Mueller, M. J., J. V. Host, et B. J. Norton. « Navicular Drop as a Composite Measure of Excessive Pronation ». Journal of the American Podiatric Medical Association 83, no 4 (avril 1993): 198‑202.

Nguyen, Anh-Dung, Michelle C. Boling, Beverly Levine, et Sandra J. Shultz. « Relationships between Lower Extremity Alignment and the Quadriceps Angle ». Clinical Journal of Sport Medicine: Official Journal of the Canadian Academy of Sport Medicine 19, no 3 (mai 2009): 201‑6.

Shrader, Joseph A., John M. Popovich, G. Chris Gracey, et Jerome V. Danoff. « Navicular Drop Measurement in People with Rheumatoid Arthritis: Interrater and Intrarater Reliability ». Physical Therapy 85, no 7 (juillet 2005): 656‑64.

Shultz, Sandra J., William N. Dudley, et Yanfang Kong. « Identifying Multiplanar Knee Laxity Profiles and Associated Physical Characteristics ». Journal of Athletic Training 47, no 2 (2012): 159‑69.

Shultz, Sandra J., Anh-Dung Nguyen, et Beverly J. Levine. « The Relationship Between Lower Extremity Alignment Characteristics and Anterior Knee Joint Laxity ». Sports Health 1, no 1 (janvier 2009): 54‑60.

Subotnick, S. I. « The Biomechanics of Running. Implications for the Prevention of Foot Injuries ». Sports Medicine (Auckland, N.Z.) 2, no 2 (avril 1985): 144‑53.

Tiberio, D. « The Effect of Excessive Subtalar Joint Pronation on Patellofemoral Mechanics: A Theoretical Model ». The Journal of Orthopaedic and Sports Physical Therapy 9, no 4 (1987): 160‑65.

Zuil-Escobar, Juan Carlos, Carmen Belén Martínez-Cepa, Jose Antonio Martín-Urrialde, et Antonia Gómez-Conesa. « Medial Longitudinal Arch: Accuracy, Reliability, and Correlation Between Navicular Drop Test and Footprint Parameters ». Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics 41, no 8 (octobre 2018): 672‑79.

Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis à propos de ce test (optionnel)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
This is some text inside of a div block.

Passez en Illimité

Passez dès maintenant en abonnement ILLIMITÉ pour accéder à ce test
Sans engagement
Déductible des frais professionnels
Nous répondons en quelques minutes

Ils utilisent Fullphysio, Ils témoignent

Peggy G.
Kinésithérapeute libérale
Je suis kiné depuis 24 ans, il est utile et indispensable de revoir les fondamentaux étayés par les nouvelles données scientifiques. Fullphysio est devenu un partenaire de travail efficace pour être toujours au top en un minimum de temps! la plateforme est facile d'utilisation, les fiche synthétisent parfaitement bien ce qui est essentiel à notre pratique quotidienne, de l'anatomie en passant par la biomécanique, le bilan diagnostic, le traitement et la bibliographie. belle et découverte et j'attend toujours avec impatience les nouveaux modules! Merci à toute l'équipe.
Emma U.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio constitue une base de données forte utile que j'utilise régulièrement dans ma pratique"
Justine D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est à coup sûr un outil qui m'est utile dans ma formation continue grâce aux quiz, vidéos, synthèses et modules"
Julien C.
Kinésithérapeute libéral
"Je suis kiné libéral depuis peu et j'ai découvert Fullphysio il y a quelques mois. Cette plateforme est constituée de superbes modules très complets et des fiches synthèses qui permettent en un coup d'œil de revoir les fondamentaux de certaines pathologies ! C'est un nouvel outil que j'utilise au quotidien, et qui m'aide à développer mes connaissances théoriques et pratiques, grâce aux vidéos de tests et d'exercices. Enfin chez Fullphysio votre voix compte ! Vous pouvez voter pour les prochains thèmes que vous aimeriez voir sortir. Merci à l'équipe de Fullphysio toujours à l'écoute, et qui nous facilite le travail au quotidien."
Marie P.
Étudiante kiné en 4ème année
"Je cherche à me préparer dès maintenant aux spécificités de ma future pratique professionnelle de kiné libéral. Fullphysio est un excellent moyen d’approfondir mes connaissances à propos de pathologies que je rencontrerai. Ce qui me plaît particulièrement dans Fullphysio est la manière dont sont élaborés les modules. Cela me permet de m’y retrouver très facilement et de me projeter de manière plus concrète dans la prise en charge de patients. De plus, toutes ces ressources sont établies à partir de données récentes et proviennent de sources scientifiques fiables."
Rémy M
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio m’a permis de développer beaucoup de connaissances qui étaient lointaines pour moi au niveau des pathologies ainsi qu’au niveau traitements. La qualité de l’enseignement et les exercices adaptés à chaque type de pathologie permettent un apprentissage total. Fullphysio me facilite vraiment la vie car toutes les informations sont basées sur l’évidence donc ça me permet de lire directement sans avoir à chercher par mes propres moyens. Fullphysio est une plateforme complète, interactive et très ludique avec les quiz pour se tester, l’accès aux différentes vidéos, aux différents tests qui permettent d’éliminer ou d’argumenter les différentes pathologies que peut avoir notre patient."
Arthur P.
Étudiant kiné en 4ème année
"En tant qu’étudiant en 4ème année et futur professionnel, Fullphysio m’aide à organiser mes séances, revoir mes pathologies et avoir des exemples d’exercices à adapter dans ma prise en charge avec mon patient. Je gagne beaucoup de temps avec des fiches claires et synthétiques ! On ressent beaucoup de travail derrière chaque module ! Je recommande !"
Simon G
Kinésithérapeute libéral
"Afin d’être mieux préparé à prendre en charge une pathologie bien spécifique, je n’hésite pas à consulter fullphysio.io"
Antonio B.
Étudiant kiné en 4ème année
Je suis étudiant en 4ème année, avec Fullphysio j'ai de quoi enrichir mes connaissances sur plein de sujets variés. Les modules sont hypers intéressants et à la page de l'actualité. Avec Fullphysio je gagne du temps dans mes révisions. L'équipe est très professionnelle et à l'écoute !
Julie D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est une plateforme très pratique qui regroupe beaucoup d’informations. Elle est très bien organisée, par thème et facile à utiliser. À souligner également le chouette suivi de la part de l'équipe"
Paloma M.
Étudiante kiné en 2ème année
"Étant en seconde année de kiné et voulant compléter mon enseignement. Je m'appuie désormais tous les jours sur toutes les ressources que propose Fullphysio. Les synthèses sont complètes, simples et organisées, à l'image du site d'ailleurs. Ce qui me fait gagner un temps non négligeable ! Merci beaucoup du travail que vous fournissez."
Pierre H
Kinésithérapeute libéral
"La centralisation des informations proposée par Fullphysio m'a permis de gagner un temps précieux sur mon emploi du temps. Je pourrais difficilement m'en passer maintenant"
Émilie P.
Kinésithérapeute libéral
"Grâce à Fullphysio j’ai pu améliorer la prise en charge de mes patients très rapidement !”
Savanah H.
Kinésithérapeute libéral
“Fullphysio est devenu pour moi la façon idéale de tester et rafraîchir mes connaissance grâce aux nombreux outils mis à notre disposition"
Antoine P.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est un outil très intéressant pour tout kinésithérapeute désirant maintenir ses compétences à jour"
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

On nous pose souvent ces questions, on y répond !

À quelle fréquence sont ajoutées les ressources ?
Nous ajoutons de nouvelles ressources toutes les semaines. La conception de ces ressources nous demande un travail de recherche scientifique extrêmement important afin de vous fournir des contenus de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. 

Les modules et les fiches synthèses sont les ressources qui demandent le plus de préparation. Celles-ci sont ajoutées en moyenne tous les 15 jours.
Concernant les autres ressources, celles-ci sont ajoutées toutes les semaines.
Les ressources sont-elles régulièrement mises à jour ?
Absolument ! Nous veillons à mettre régulièrement à jour toutes nos ressources afin que vous restiez à la page et à la pointe de l'actualité en kinésithérapie.
Vous devez mettre beaucoup de temps pour créer les ressources, non ?
Toute l’équipe est mobilisée pour vous proposer des ressources de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. Nous travaillons chaque jour avec passion pour arriver à ce résultat !
Pour vous donner un ordre d'idée, pour un module et ses ressources associées, cela nous demande entre 5 à 10 jours de travail complet et 4 personnes mobilisées.

Beaucoup de travail pour nous, mais un gain de temps incroyable pour vous !
Puis-je démarrer avec un abonnement Découverte (gratuit) et passer en Illimité par la suite ?
Tout à fait ! Vous pouvez découvrir la plateforme à votre rythme avec l’abonnement Découverte qui est gratuit et passer en Illimité quand vous le souhaiterez.
Je veux souscrire à un abonnement Illimité. Comment utiliser mon code de parrainage ou mon code promo ?
Au moment où la fenêtre de paiement s’affiche vous avez simplement à cliquer sur “J’ai un code promotionnel” (voir ci-dessous) puis à indiquer votre code. La réduction sera appliquée.
Quels sont les moyens de paiements pour souscrire à un abonnement Illimité ?
Vous avez la possibilité de régler votre abonnement par carte bancaire via notre solution de paiement sécurisée Stripe.
Si je prends un abonnement Illimité mensuel, dois-je payer manuellement tous les mois ou c’est automatique ?
Votre abonnement se renouvelle automatiquement tous les mois. Vous n’avez rien à faire !
Les abonnements sont-ils vraiment sans engagement ?
Oui, les abonnements sont sans engagement. Vous avez la possibilité de résilier très facilement votre abonnement à tout moment en vous rendant sur votre Tableau de bord > Abonnement > annuler mon abonnement.
Comment modifier mon moyen de paiement ?
Rendez-vous sur votre Tableau de bord > Abonnement > Gérer mon abonnement & informations de paiement.
À qui s'adresse Fullphysio ?
Étudiants : Aux étudiants qui souhaitent gagner du temps dans la compréhension des pathologies étudiées en cours et appréhender de manière concrète les pathologies qu'ils traiteront en tant que kinésithérapeute !

Kinésithérapeutes : Aux kinés qui souhaitent gagner du temps dans la recherche d’informations essentielles à la bonne prise en charge de vos patients et qui veulent gagner en efficacité ainsi qu'en confiance dans leurs prises en charge.Aux kinés qui souhaitent perfectionner leurs compétences en permanence afin d’améliorer les résultats de leurs traitements.
NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS !
Fullphysio, c’est une équipe à votre service !
Pour toute demande contactez-nous par email ou par téléphone :
+33 7 80 99 74 37
contact@fullphysio.io

Ou posez-nous directement une question ici !

Nous avons reçu votre demande !
Oups ! Il semblerait qu'un champ du formulaire soit erroné !